77% d’haïtiens ne disposent d’aucun robinet pour le lavage des mains

Seulement 22.9 % de la population haïtienne disposent d’une installation de base (robinets) pour le lavage des mains avec de l’eau et du savon (Kashiwase, 2020). Donc, 77.1% de la population haïtienne ne disposent d’aucun robinet privé ou communautaire pour pouvoir se laver les mains en ce plein 21ème siècle où les épidémies se multiplient progressivement. Par ailleurs, 42% des Haïtiens n’ont pas accès à l’eau potable et 72% ne disposent pas d’assainissement adéquat(PNUD, 2016). Bien que le lavage des mains réduit le risque d’infections courantes, se laver les mains est la meilleure façon de prévenir la propagation des infections. Pourtant, les chiffres montrent clairement que la priorité n’est pas accordée au respect des règles d’hygiène en Haïti. On peut facilement disséminer certains germes (microbes tels que virus et bactéries) en touchant une autre personne. On peut aussi entrer en contact avec des germes si on touche des objets ou des surfaces contaminés avant de se toucher le visage (bouche, yeux et nez). En somme, un bon lavage de mains se fait en utilisant une quantité suffisante de savon, en se frottant les mains l’une contre l’autre pour créer une bonne friction et en les rinçant sous l’eau courante. Toutefois, il est à mentionner que le port de gants ne remplace aucunement le lavage de mains (CCHST, 2018).

Vu le non investissement de certains États et gouvernements dans les services sociaux de base, notamment dans l’implantation de robinets pour que les citoyens puissent se laver les mains, un grand nombre de foyers en sont encore privés et paient les frais, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Selon Kashiwase (2020), le lavage des mains à l’eau et au savon est une mesure d’hygiène efficace et peu coûteuse pour prévenir la transmission des maladies diarrhéiques et respiratoires. Elle cite l’UNICEF qui croit que ce geste peut permettre de réduire les risques de diarrhée chez les enfants de plus de 40 %.  Par ailleurs, cette situation traduisant un manque d’installations de base pour se laver les mains dans les pays en développement ne concerne pas seulement Haïti et la Colombie se trouvant en Amérique, mais beaucoup d’autres pays en Afrique sont dans cette liste. Dans cette la figure suivante, l’Afrique subsaharienne concentre les plus faibles taux d’accès à une installation de base destinée au lavage des mains.

Fig (01) : Pourcentage de la population disposant d’une installation de base pour le lavage des mains (avec eau et savon) (Kashiwase, 2020)
Fig (02) : Pourcentage des populations disposant d’une installation de base pour le lavage des mains (avec eau et savon)
Fig (03) : Pourcentage des populations disposant d’une installation de base pour le lavage des mains (avec eau et savon)

Le lavage des mains est un excellent moyen d’éviter de vous contaminer et de contaminer les autres. Il est important de vous laver les mains, surtout (Québec, 2018) :

  • lorsque vos mains sont visiblement sales;
  • avant et après avoir manipulé de la nourriture;
  • avant de manger;
  • avant de prendre des médicaments;
  • avant de mettre ou d’enlever vos verres de contact;
  • après avoir toussé ou éternué;
  • après vous être mouché ou avoir mouché un enfant;
  • après être allé aux toilettes;
  • après avoir changé la couche d’un enfant;
  • après avoir manipulé des ordures;
  • après avoir touché un animal domestique ou ses jouets;
  • après avoir fréquenté un lieu public;
  • après avoir manipulé des déchets ou avoir été en contact avec des surfaces contaminées comme une poubelle ou un torchon;
  • après avoir rendu visite à des personnes malades ou en les soignant;
  • avant de préparer ou de prendre des médicaments;
  • après avoir été en contact avec du sang ou des liquides organiques comme des vomissures ou de la salive;
  • avant de soigner une plaie ou une coupure et après l’administration des soins;
  • avant de mettre en place et d’enlever des lentilles cornéennes;
  • après avoir touché des animaux domestiques ou sauvages ou des excréments d’animaux.

Comment doit-on s’y prendre pour se laver les mains correctement?

Pour se laver les mains de façon efficace, il faut :

  • enlever ses bagues et autres bijoux.
  • utiliser de l’eau et se mouiller complètement les mains.
  • prendre du savon (de 1 à 3 mL) et bien le faire mousser.
  • savonner les mains pendant au moins 15 secondes en prenant soin de frotter entre les doigts, le dos de la main, les poignets et les avant-bras.
  • se nettoyer le dessous des ongles.
  • bien rincer sous l’eau courante propre.
  • se sécher les mains avec une serviette jetable ou sous le séchoir.
  • fermer les robinets avec une serviette en papier.
  • éviter de toucher des surfaces souillées en quittant la salle de bain (CCHST, 2019 & Québec, 2018).

En ce qui concerne les installations de base pour se laver les mains dans les ménages, Le Libéria, le Lesotho, la République démocratique du Congo et le Rwanda ne franchissent même pas la barre des 5 %. Ailleurs, comme en Haïti, à Vanuatu, en Bolivie et au Timor-Leste, moins de 30 % de la population dispose à domicile d’une installation de base pour se laver les mains. Dans l’ensemble de ces pays, il faut promouvoir non seulement l’aménagement d’installations équipées d’eau courante, mais aussi des changements de comportement. De ce fait, on peut déduire que la lavage régulier des mains est un moyen simple et efficace d’empêcher la propagation des maladies infectieuses.

Pour en savoir plus, abonnez-vous par email (électronique) ou sur notre page Facebook ou Twitter ou Instagram ou Whatsapp !

RÉFÉRENCES

CCHST. (2018). Lavage des mains : Réduire le risque d’infections courantes. Tiré le 3 Mars 2020 du portail CCHST.

Kashiwase, H. (2020). De nombreux foyers ne disposent pas d’une installation de base pour se laver les mains dans les pays en développement. Tiré le 3 Mars 2020 du Portail Banque mondiale.

PNUD. (2016). L’ONU appelle à l’action : 42% des Haïtiens n’ont pas accès à l’eau potable et 72% ne disposent pas d.assainissement adéquat. Tiré le 3 Mars 2020 du portail de PNUD.

Québec. (2018). Lavage des mains. Tiré le 3 Mars 2020 du portail Québec.

Facebook : commentaires
Print Friendly, PDF & Email

LE SCIENTIFIQUE

LE SCIENTIFIQUE est la seule revue scientifique et socioprofessionnelle d'Haïti. Cette revue est fondée par Marc-Donald VINCENT (ingénieur agronome, technicien urbaniste, spécialiste de gestion de projets, étudiant en Maîtrise en Gestion de Projets à l'ISTEAH et domicilié en milieu rural à Milot, Nord, Haïti) et Marc-Méland VINCENT (étudiant en Sociologie à l'UEH au Campus Roi Henry Christophe de Limonade, domicilié au Cap-Haïtien, Nord, Haïti). Email : infos@lescientifique.com, Téléphone : +(509)46 30 76 23.

Vos commentaires ?