Moïse Jean-Clarles : Le vrai leader de l’opposition radicale en Haïti autoproclamerait un autre président en Haïti…

Moïse Jean-Clarles : Le vrai leader de l’opposition radicale en Haïti autoproclamerait un autre président en Haïti…

Moïse Jean-Clarles : Le vrai leader de l’opposition radicale en Haïti autoproclamerait un autre président en Haïti…

Moïse Jean Charles avait bien annoncé à titre de vrai chef de l’opposition radicale l’intention de mobiliser ce jeudi 7 Février plus d’un million de personnes dans le cadre d’une nouvelle série de manifestations contre le gouvernement haïtien et pour inciter la démission du chef de l’État Haïtien Jovenel Moïse. Comme de fait, les manifestations on eu lieu dans le Nord, dans l’Ouest, Aux Gonaïves, à Jérémie, à Mirbalais, etc…

En ce sens, Moïse Jean Charles, le coordonnateur du parti Pitit Dessalines et l’opposant farouche du régime PHTK #1 et #2, fait un bilan de ces manifestations sur le territoire national qui a occasionné le blocage des rues de la capitale du pays avec d’objets non utilisés, de caoutchoucs enflammés, etc. Des voitures ont été calcinées. Des commissariats ont été mis en feu et pris d’assaut. Une radio à Cap-Haïtien a été mise en feu par les manifestants du Cap (la radio priorité FM du député actuel du Cap-Haïtien). Il y avait des morts, des blessés, des arrestations, des attaques contre des alliés du régime. Toutefois, Moïse Jean Charles déplore le comportement inconscient de la police nationale d’Haïti (PNH) qui a fait l’usage de bombonnes de gaz lacrymogènes et d’eau à haut volume pour disperser les manifestants arrivés en face du palais national. Pour Moïse Jean Charles, ce comportement de la police et du pouvoir est un comportement fainéant et pitoyable.

Plus loin, Moïse JEAN CHARLES, le vrai chef de l’opposition radicale, le peuple doit rester mobilisés dans les rues et fermer les quatre coins du pays jusqu’à ce que Jovenel Moïse abandonne le pouvoir. Plus loin, il affirme qu’après le départ du président Jovenel Moïse qu’un nouveau président sera investi au palais national de sorte qu’ils puissent organiser le vrai dialogue national et relancer la production nationale du pays pour stabiliser la monnaie locale (88 gourdes = $1US).

Moïse Jean-Clarles : Le vrai leader de l’opposition radicale en Haïti autoproclamerait un autre président en Haïti…

Par ailleurs, le leader Moïse Jean Charles traite le pouvoir actuel dirigé par Jovenel Moïse de pouvoir voyoucrate. C’est-à-dire, une forme de gouvernement fondée sur des méthodes voyous (délinquant, criminel, bandit, malfrat, et vagabond).

Moïse Jean Charles qui a été ovationné durant tout le parcours de ces manifestations à Port au Prince, la capitale d’Haïti, déclare qu’il autoproclamera un nouveau chef d’État dans le pays si Jovenel Moïse (le président actuel d’Haïti ayant deux ans au pouvoir) ne démissionne pas pour que le peuple puisse vivre une vie plus acceptable.

Marc-Donald Vincent, infos@lescientifique.com
Facebook : commentaires
Print Friendly, PDF & Email

LE SCIENTIFIQUE

LE SCIENTIFIQUE est la seule revue scientifique et socioprofessionnelle d'Haïti. Cette revue est fondée par Marc-Donald VINCENT (ingénieur agronome, technicien urbaniste, spécialiste de gestion de projets, étudiant en Maîtrise en Gestion de Projets à l'ISTEAH et domicilié en milieu rural à Milot, Nord, Haïti) et Marc-Méland VINCENT (étudiant en Sociologie à l'UEH au Campus Roi Henry Christophe de Limonade, domicilié au Cap-Haïtien, Nord, Haïti). Email : infos@lescientifique.com, Téléphone : +(509)46 30 76 23.

Vos commentaires ?