Proposition de sortie de crise du leader Pitit Dessalines Moïse Jean Charles

Moise JEAN CHARLES, le secrétaire général du parti Pitit Dessalines fait une proposition de sortie de crise au pays (Haïti) fermé depuis plusieurs mois. A travers cette proposition, il lutte pour la réalisation des États généraux de la nation ou mieux encore la conférence nationale souveraine. Ci dessous, on présente le profil méthodologique que propose le chef du parti Pitit Dessalines tel quel:

PROFIL MÉTHODOLOGIQUE

De la pertinence de ces assises aux lendemains de la mort de l'Empereur Jacques 1er, plus précisément depuis le code sociétal issu du mouvement de Praslin,les classes laborieuses- la quasi totalité de la population- sont assujetties à un centre régulateur de socialisation mécanique fixant des valeurs d'appartenance, de références et privilégiant un système de clivage, d'exclusion et d'exploitation au profit de l'infirme minorité. Mais les choix des individus participent de contraintes. Tout au long de notre histoire donc, l'antagonisme des intérêts, le choc du luxe scandaleux du groupuscule des plus capables et de la paupérisation voire de la misère exécrable du plus grand nombre ont suscité des questionnements poussés du système social haïtien. Questionnements qui, néanmoins, n'ont pu, à date, modifier grand chose. Car le système, tamisant la mobilité sociale et utilisant sans relâche les vieilles recettes de division s'appuyant notamment sur la corruption institutionnalisée, la doublure, les coups d'État, la répression, la débauche et le bras néo-colonialiste vengeur des Puissances Occidentales est, toujours, parvenu à se reproduire. Or, même les civilisations sont mortelles. En effet, quand la volonté consciente des acteurs s'allie à une action méthodique et concertée des acteurs eux-mêmes, il s'ensuit, aux collisions des intérêts et des exigences conjoncturelles, une déviance sociologique interpellant une restructuration sociétale. Ainsi l'histoire récente, du moins des quatre dernières décennies, du peuple haïtien a conduit à une réflexion plus pointue et mieux articulée sur le système socio-politique de chez nous. Les turbulences de 1986 et leurs cortèges d'espérances bafouées, les velléités de changement d'un populisme plutôt béat qu'ordonné, la résurgence maladroite de la suprématie oligarchique, le projet avorton des objectifs du millénaire de l'ONU, cette autorité mondiale présente en Haïti depuis 25 ans, au regard de la déchéance avérée, conduit au constat effarant d'un système déstructuré. Et vint la gouvernance de PHTK. Le mécontentement se généralise, la révolte gronde de partout. La Nation réveillée réclame, avec ardeur, conviction et détermination, un changement systémique. Les réflexes de résistance du conservatisme rétrograde s'agitent, pèle-mêle, pour orienter le chaos qui se dessine et, moyennant quelques concessions ponctuelles et l'agitation viciée de principes démocratiques et de valeurs humanistes, renouveler le système. Mais les clercs ont compris que le peuple haïtien est déterminé à prendre en main son destin. On s'en souvient, déjà au Sénat de la République quand je préconisais, pour recamper Haïti, le retour aux valeurs dessaliniennes, j'annonçais que l'imprégnation de la Conscience Nationale de l'Ideal du Père Fondateur était déterminante pour réussir une Révolution Pacifique. Comme une bombe à retardement, l'idéologie, peu à peu, a embrasé toute l'âme profondément haïtienne. Aujourd'hui et partout sur l'étendue nationale, le concept de RÉVOLUTION PACIFIQUE, la mystique du Drapeau dessalinien noir et rouge, le slogan " Jiskobou " (Jusqu'au bout), l'objectif de changement intégral du système dominent le discours politique. Nombreuses interventions dans la Presse, plusieurs déclarations dans les manifestations territoriales, entre autres, celles de Youri Chevry et de Bertho artiste ainsi connu, montrent bien que, désormais, Dessalines est vivant dans nos cœurs et nos esprits. Il guide l'Action Politique devant aboutir à cette communauté haïtienne, harmonieuse, prospère, respectée, axée sur le bien-être pour tous. Dès lors les projections de changement profond réclamé ne peuvent être vécues dans la glaise du réel que dans la logique de cette Révolution Pacifique irréversiblement en Marche et dans le cadre subséquent de la théorie sociologique du multiculturalisme. C'est-à-dire quand les hommes de bonne volonté s'écoutent mutuellement et écoutent les autres pour élaborer un plan commun de vivre ensemble et définir une vision sociétale à effets matériels dans les 25 prochaines années, l'avènement de l'Haiti de Dessalines poindra aux plus prochains horizons. D'où la nécessité de la tenue des Etats-Généraux de la Nation- compris consensuellement sous le vocable de- Conférence Nationale Haïtienne Souveraine.

De la méthodologie
La tenue de telles assises évoque l’implication rationnelle et harmonieuse de toutes les composantes de la société. Car elle s’inscrit dans la perspective d’une réorganisation sociale.
Il y a donc lieu:
• d’instituer une autorité de la transition ( légitimée après compromis et concertation ).
• de dresser une liste, à vocation exhaustive, des structures organisations, institutions, groupements citoyens etc…appelés à se prononcer sur la dynamique de cette réorganisation sociale.
• d’avoir un listing des thématiques à adresser.
• de structurer les ateliers spécifiques ( relatifs à chaque thématique)
• de collecter les suggestions et recommandations consécutives aux débats ( sous forme de rapport officiel )
• de déférer ce rapport à une Nouvelle Constituante appelée à codifier cet accord national.
• d’impartir un délai à ces travaux.

De l’ Autorité de Transition
Un conseil de personnalités respectables et respectées (avec, si possible, une configuration géographique, sectorielle et/ou institutionnelle) de 11 membres se donnent des règlements intérieurs pour veiller à la réussite de cette transition dans ses attentes spécifiques qui sont :
• Le choix de la gouvernance propre de l’État d’Haïti.
• La tenue des États généraux de la Nation- compris sous le vocable consensuel de- Conférence Nationale Haïtienne Souveraine.
• La lutte contre l’impunité avec les procès des Fonds de Petro Caribe, des autres crimes financiers et des crimes de sang.
• Les mesures du pouvoir transitoire pour l’apaisement et le mieux être sociaux.
• Les travaux de la Nouvelle Constituante.

Du listing des délégations
Les délégués aux assises de la conférence Nationale Haïtienne Souveraine pourraient être issus:

I- Des secteurs:
– l’État Institutionnel
– Le Secteur des Affaires
– Les ténors de la Sous-traitance
– Le Secteur Syndical / Ouvrier
– Le Secteur Syndical / Enseignant
– Les Organisations de la Société Civile
– L’Eglise Catholique
– L’Eglise Protestante
– Les Cultes du Vodou
– Le (s) Bâtonnat ( s)
– Les Organisations Paysannes
– Le Syndicat des Travailleurs de la Justice
– Les Organisations de Jeunesse
– Le Conseil Universitaire Privé/ Public
– Le Conseil des Étudiants Privé/ Public
– Une délégation des Organisations de base
– La Coalition des Exportateurs
– Les Producteurs et les Techniciens de Service en Énergie
– Le Secteur de la Presse parlée écrite Télévisée Réseaux Intelligents
– Le Secteur Culturel ( Écrivain/ Artiste / Cinéaste)
– Le Cercle des Hôteliers
– Le Syndicat des Chauffeurs
– Le Syndicat des Motocyclistes
– Le Conseil des Écoles Professionnelles
– Le Conseil des Grands Producteurs Nationaux
– Le Cercle des Agronomes Agréés
– L’ Ordre des Comptables Agréés
– Les Représentants des Petits Métiers
– Les Petro-Challengers
– PNH
– Associations des Agents de Santé
– Représentants de l’Economie Informelle

II- Des personnalités / experts
• Sciences de l’Education
• Finances Publiques
• Sociologue/ Ethnologue
• Sciences de Développement
• Économie
• Droit
• Diplomatie
• Constitutionnaliste
• Psycho-Social
• Décentralisation
• Droits Humains
• Tourisme et Développement
• Droit International
• Élection et Système d’Alternance
• Anthropologie
• Les Partis Politiques ( délégation )

III-Des thématiques
– Au chapitre de la politique
• Pyramide et Ingénierie du Nouvel État
• Gouvernance Propre
• Stabilité Politique
• Renforcement Institutionnel et Gestion des Collectivités
• Reconsidération des axes diplomatiques
• Les Enjeux de la Coopération Internationale
• Les Nouveaux Paradigmes de la Fonction Publique
• Sécurité Publique
• Souveraineté Nationale et Village Planétaire

Au chapitre de la culture
• Aliénation Culturelle ( garde-fous)
• Identité Citoyenne et Droits de la Personne Humaine
• Affirmation et Développement Culturels
• Scolarisation Universelle
• Curricula et Méthodes de l’Enseignement Classique
• Université : Équivalence, Enjeux, Recherche, Orientation et Coopération, Interaction Publique/ Privé
• Droits d’auteur et promotion artistique
• Ecoles et Centres de Formation Artistique et Professionnelle
• Marché de l’Art

Au chapitre du social
• Sports et Loisirs ( bonne moeurs, rentabilité, cosmopolitisme, réforme organique )
• Protection du Consommateur
• Société de Symbiose : inclusion sociale, justice sociale, accès au services publics, sécurité sociale
• Les personnes du 3eme âge
• Les maisons d’accueil et de retraite ( réinsertion, réhabilitation, prise en charge, interaction institutionnelle)
• Enjeux et Perspectives de la sous-traitance
• Mise à jour des structures de conciliation patronat/salariat
• Assurances ( santé, retraite, etc )
• Conditions et droit du travail
• Syndicalisme et développement humain

Au chapitre de l’économie
• Typologie
• Réforme des Finances Publiques
• Production Nationale
• Marché : consommation, Importations, Exportations
• Structures d’industrialisation
• Dynamisation du secteur de l’entrepreunariat
• Les services déconcentrés et autonomes : restructuration
• Enjeux et retombées de l’intégration à la CARICOM
• Relèvement du tourisme ( interaction institutionnelle )

Au chapitre du développement intégral
• Organisation de l’échiquier politique
• Pacte de Gouvernabilité pour les 25 prochaines années
• Nouvelle Constitution
• Élections et Société
• Santé Publique, Santé Communautaire, Santé Préventive
• Environnement sain réparation du manteau végétal
• Gestion de l’espace territorial/ urbanisme contrôlé
• Système de communication : Réforme, Enjeux, Paradigmes
• L’ État et les autoroutes de l’information
• Les réseaux routiers et la circulation, les services de transports
• Les Ports et les Aéroports ( Exploitation ).

IV- Des ateliers de réflexions /débats
Une correspondance de l’ Autorité de Transition aux secteurs, institutions, organisations et personnalités impliqués dans le processus de la mise en œuvre du nouveau système social enjoint ces derniers à déléguer un potentiel par thématique.
Les délégués réunis se donnent :
• Une fiche signalétique de constat de la situation
• Un mode de fonctionnement
• La finalité et les objectifs des travaux ( au regard des attentes de la Nation )
• Puis archivent les minutes des travaux
• Dressent un rapport avec suggestions et recommandations
• Signent le document après discussion et en font le dépôt par devant l’ Autorité de Transition pour les suites indiquées plus haut.

La précarité de l'économie du pays commande, pour ces travaux, un élan particulier de patriotisme et de civisme. Sous ce regard, les délégués aux assises auront droit seulement à :

• Un accompagnement logistique

• Un espace de débat confortable

• Des matériels indispensables aux travaux du genre

• Une collation

• Des heures d'antenne pour l'édification de la population. Un délai de 3 à 5 mois sera imparti à l'organisation de ces assises dont les résolutions imposables au tiers seront codifiées dans la Nouvelle Constitution.

La présente démarche s'inscrit dans le cadre des devoirs civiques et cette proposition n'a que l'humble vertu de recommander une approche rationnelle et implicative de ces assises.

Pour en savoir plus, abonnez-vous sur notre page Facebook ou Twitter !

Auteur : Marc-Donald VINCENT, ingénieur agronome, technicien urbaniste, spécialiste de gestion de projets, master en gestion de projets en cours, infos@lescientifique.com, +(509) 46307623

Source : Moise JEAN CHARLES, Secrétaire général du parti Pitit Dessalines, tiré sur sa page le 14 Octobre 2019

Print Friendly, PDF & Email

Marc-Donald VINCENT

Marc-Donald VINCENT est ingénieur agronome, technicien urbaniste, spécialiste de gestion de projets. Il fait un master en Gestion de projets à l'ISTEAH. Il vit en milieu rural à Milot, Nord, Haïti. Il est fondateur et administrateur de la revue LE SCIENTIFIQUE. Email : infos@lescientifique.com; Téléphone : +(509)46307623.

Vos commentaires ?